Les grandes entreprises industrielles et agricoles, avec la collaboration des gouvernements, continuent de détruire l’équilibre écologique partout sur terre, si bien qu’il ne reste que 3% d’écosystèmes intacts à l’échelle de la planète. Plusieurs de ces territoires, notamment au Canada, sont défendus par des communautés autochtones qui peuvent jouer un rôle crucial dans la défense de l’environnement.

Les grandes entreprises industrielles et agricoles, avec la collaboration des gouvernements, continuent de détruire l’équilibre écologique partout sur terre, si bien qu’il ne reste que 3% d’écosystèmes intacts à l’échelle de la planète. Plusieurs de ces territoires, notamment au Canada, sont défendus par des communautés autochtones qui peuvent jouer un rôle crucial dans la défense de l’environnement.

Alors que de nombreuses voix s’élèvent pour exiger une enquête publique sur la gestion de la crise actuelle par la CAQ, le Parti québécois (PQ) récolte des signatures pour appuyer cette initiative. On reproche tout spécialement au gouvernement Legault son refus de tenir compte des connaissances scientifiques, ainsi que son manque de transparence, alors qu’il gouverne par décrets.

Alors que de nombreuses voix s’élèvent pour exiger une enquête publique sur la gestion de la crise actuelle par la CAQ, le Parti québécois (PQ) récolte des signatures pour appuyer cette initiative. On reproche tout spécialement au gouvernement Legault son refus de tenir compte des connaissances scientifiques, ainsi que son manque de transparence, alors qu’il gouverne par décrets.

Après que leurs patrons aient annoncé qu’ils se préparaient au lock-out, les débardeurs du port de Montréal ont riposté en déclarant une grève des heures supplémentaires et des fins de semaine. Leurs patrons ont lancé une campagne médiatique contre les débardeurs et le gouvernement de Justin Trudeau envisage de leur imposer une loi spéciale. 

Après que leurs patrons aient annoncé qu’ils se préparaient au lock-out, les débardeurs du port de Montréal ont riposté en déclarant une grève des heures supplémentaires et des fins de semaine. Leurs patrons ont lancé une campagne médiatique contre les débardeurs et le gouvernement de Justin Trudeau envisage de leur imposer une loi spéciale. 

Maxime Bernier, le chef du Parti populaire du Canada (PPC), a pris la parole lors d’une manifestation s’attaquant aux droits des jeunes LGBTQ, et tout particulièrement des adolescents trans. Les groupes de droite derrière cet événement cherchent entre autres à bloquer l’accès aux traitements médicaux adaptés pour les jeunes.

Maxime Bernier, le chef du Parti populaire du Canada (PPC), a pris la parole lors d’une manifestation s’attaquant aux droits des jeunes LGBTQ, et tout particulièrement des adolescents trans. Les groupes de droite derrière cet événement cherchent entre autres à bloquer l’accès aux traitements médicaux adaptés pour les jeunes.

Le va-et-vient du gouvernement Legault entre la détente et le renforcement des mesures sanitaires a contribué à aggraver la troisième vague, selon plusieurs intervenants. Le premier ministre ferait aussi fausse route en blâmant les comportements individuels et les rassemblements illégaux, alors qu’il tarde à agir contre la grave contagion au travail et dans les écoles.

Le va-et-vient du gouvernement Legault entre la détente et le renforcement des mesures sanitaires a contribué à aggraver la troisième vague, selon plusieurs intervenants. Le premier ministre ferait aussi fausse route en blâmant les comportements individuels et les rassemblements illégaux, alors qu’il tarde à agir contre la grave contagion au travail et dans les écoles.