Image : Dominic Gagnon / Facebook

Un médecin sanctionné parce qu’il portait un masque N95

La direction du CIUSS du Saguenay Lac Saint-Jean a blâmé un médecin pour avoir porté un masque de type N95 lorsqu’il donnait des soins aux patients atteints du virus. Cette région est aux prises avec des niveaux record d’éclosion et de contamination à la Covid-19.

Selon le Journal de Montréal, l’urgentologue Dominic Gagnon de l’hôpital de La Baie a été rencontré vendredi dernier par la direction de son établissement afin qu’il diminue ses mesures de protection anti-Covid. Dans les neuf derniers mois, il a porté un masque de type N95 (les plus efficaces pour bloquer les particules entrantes) à quatre reprises afin de soigner des patients contagieux. La direction juge cet usage exagéré et a demandé au médecin de n’utiliser ces masques que lorsque le protocole d’intubation l’exige. Une lettre de sanction disciplinaire lui sera envoyée.

Impuissant, le médecin s’est exprimé sur les réseaux sociaux pour partager son incompréhension. Il craint d’être contaminé s’il suit les directives du CIUSS. Depuis le début de la pandémie, l’accès à du matériel de protection adéquat est un véritable défi pour le personnel de santé, au point où des poursuites ont dû être lancées contre le gouvernement pour obtenir davantage de masques. Ce manque de protection a contribué au fait qu’environ une infection sur quatre à la Covid-19 au Québec se trouve parmi le personnel de la santé.

À la fin octobre, le problème n’était toujours pas réglé. Le député solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a exigé du gouvernement qu’il fournisse des masques N95 pour tous les soignants qui sont en contact avec des personnes contaminées. Le ministre de la Santé Christian Dubé n’a pas été en mesure de le garantir.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux