Pas de masques N95 pour les anges gardiens

Alors qu’on compte au Québec plus de 13 600 travailleurs et travailleuses de la santé qui ont été infectés par la COVID-19, le gouvernement limite leur accès à des masques N95. En effet, les syndicats du secteur public ont été contraints d’intenter des recours à la cours du Québec et à la commission des normes du travail pour forcer le gouvernement à rendre plus fréquente l’usage du masque N95.

Dès le début de la crise le premier ministre François Legault a qualifié ceux et celles qui travaillent dans le secteur de la santé d’anges gardiens. Son gouvernement n’a pas pour autant hésité à leur imposer des conditions de travail en mars dernier, sans même en discuter. Les gestionnaires peuvent désormais imposer des horaires de travail, suspendre les congés et annuler des vacances de façon unilatérale. Les syndicats de la santé ont demandé à de nombreuses reprises au gouvernement d’annuler ces décrets, sans succès.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux