Photo : OZinOH / Flickr

Pour sortir de la crise économique, il faut créer 125 000 emplois dans le secteur public

Alors que la pandémie de Covid-19 a plongé le monde dans une crise économique, les gouvernements en sont à élaborer des plans de relance. Selon l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), il n’est pas optimal de se fier uniquement au secteur privé : l’État doit agir directement comme créateur d’emplois.

Les stratégies de relance économique des gouvernements visent d’abord et avant tout l’injection d’argent dans le secteur privé, qui par la suite viendrait créer des emplois. Devant l’ampleur de la crise sanitaire et économique, le gouvernement Legault aurait tout avantage à investir aussi massivement dans la création d’emplois dans le secteur public.

« Cette fois-ci, plutôt que de se contenter de verser des sommes faramineuses à des entreprises privées à but lucratif, l’État peut soutenir la population et la démocratisation de l’économie par une politique d’embauches massives. »

Guillaume Hébert, chercheur à l’IRIS

Dans une note de recherche, le chercheur Guillaume Hébert, spécialiste du réseau de la santé et des services sociaux, affirme que le Québec a besoin d’embauches massives dans les services publics pour se sortir de la crise.

« En ajoutant environ 125 000 personnes aux effectifs du secteur public par rapport au nombre de travailleurs et travailleuses dans ce secteur avant la pandémie, la proportion d’emplois publics retrouverait le niveau qu’elle avait au tournant des années 1980 (25 %). »

Guillaume Hébert, chercheur à l’IRIS

Selon le chercheur, il ne suffit pas de maintenir le niveau actuel de services, il faut le bonifier. L’IRIS affirme qu’en procédant à des embauches massives, on brisera le cercle vicieux des pénuries de personnel qui entraînent la dégradation des conditions de travail, qui à leur tour entraînent des démissions. Embaucher plus de gens dans le secteur de la santé viendra réduire le temps supplémentaire obligatoire, l’épuisement professionnel et les arrêts de travail. Et tout cela augmentera la qualité des services rendus à la population.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux