Photo : PxHere

Internet haute vitesse : Legault échoue à brancher toutes les régions à temps

Alors que c’était une promesse-phare de sa campagne en 2018, le gouvernement Legault n’atteindra pas son objectif de brancher tous les foyers québécois d’ici 2022. En fait, selon une enquête de Radio-Canada, on est encore très loin du compte.

En 2017, on estimait à 340 000 le nombre de foyers qui n’avaient pas accès à une connexion à haute vitesse. À ce jour, seuls 7000 d’entre eux ont été branchés. En maintenant ce rythme, il faudrait plus de 145 ans pour brancher l’ensemble du Québec au réseau haute vitesse.

Voyant son échec arriver, le gouvernement a subtilement modifié sa promesse lors du dernier budget. Plutôt que de promettre que tout le monde serait branché en 2022, on promet maintenant que les projets seraient « sélectionnés, en cours de réalisation ou réalisés d’ici 2022 ». On ne donne aucune date du moment où ils seraient terminés.

Il existe plusieurs programmes visant à brancher les foyers, mais aucun n’a progressé de manière significative ces dernières années. Le fédéral a réitéré lors du discours du trône sa volonté d’accélérer le développement du réseau Internet, mais cette promesse tarde à se concrétiser. Tannées d’attendre, certaines villes et MRC ont lancé leurs propres projets, mais elles se butent à la résistance de Bell Canada, qui multiplie les délais avant de permettre l’utilisation de ses poteaux. La compagnie est soupçonnée de ralentir ces projets pour limiter la concurrence.

La Covid-19 a forcé un virage vers le télétravail, mais l’absence d’une bonne connexion internet empêche des milliers de personnes de le prendre.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux