Photo : Kirill Sh / Unsplash

Internet en région : le privé ne fait rien, le fédéral non plus

Alors que la pandémie entraîne une hausse du télétravail, certains endroits n’ont toujours pas accès à une connexion internet de vitesse suffisante. Dans les régions concernées, les gens s’impatientent de plus en plus car les promesses que leur font les différents gouvernements n’aboutissent toujours pas.

Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, le président de la Fédération québécoise des municipalités souligne tout le temps perdu pour brancher l’ensemble des régions du Québec à internet haute vitesse. Lors du budget du 19 mars dernier, le gouvernement fédéral a annoncé des investissements supplémentaires de 6 milliards $ dans ce domaine, mais depuis, peu de choses ont bougé sur le terrain.

Si les gouvernements doivent intervenir, c’est parce que les entreprises privées n’ont jamais voulu desservir ces régions. En effet, elles ne croient pas que des profits assez élevés seraient au rendez-vous. Le plan du gouvernement du Québec est de financer ces entreprises pour qu’elles étendent leur couverture dans les endroits plus éloignés. Par contre, selon le député en charge du projet, certaines régions ne seront pas branchées d’ici 2022, car les entreprises résistent toujours pour des raisons de profitabilité. Pourtant, la CAQ l’avait promis en campagne électorale.

De leur côté, certaines municipalités ont pris les devants en lançant leurs propres projets de fibre optique. Toutefois, elles sont ralenties par Bell Canada, qui multiplie les délais dans les autorisations pour utiliser ses poteaux. Cela a pour effet d’empêcher ces régions de se brancher adéquatement et les habitants de pouvoir travailler ou étudier à distance. Pourtant, la pandémie de Covid-19 rend cela nécessaire dans plusieurs domaines.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux