Photo : Majeur

Covid-19: restauration et culture ferment alors que le problème est au travail et à l’école

Restaurants, cinéma, bars et musées ont fermé hier alors qu’ils ne sont responsables que d’une minorité des éclosions de Covid-19 dans les « zones rouges ». La plupart des nouveaux cas proviendraient plutôt des milieux scolaires et des lieux de travail qui, eux, restent ouverts.

Une enquête de la Presse montre que les mesures sanitaires qui sont entrées en vigueur le 1er octobre n’auront pas d’impact sur les principales sources d’éclosion. La raison en est que ces lieux continueront à fonctionner comme avant le passage au niveau d’alerte « rouge ».

En Montérégie, par exemple, on compte 70 éclosions actives en date du 28 septembre, dont 28 en milieu de travail et 27 dans les écoles et garderies. Donc, plus des deux tiers des éclosions récentes se sont produites dans des lieux qui demeurent ouverts en zone rouge. Les proportions sont similaires dans les régions de Montréal, Laval, Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale.

Le gouvernement a resserré les règles sanitaires en début de semaine alors que la deuxième vague de Covid-19 déferle sur le Québec. Les nouvelles mesures, qui incluent la fermeture des bars et des salles à manger des restaurants, ont semé la confusion et ont été fortement critiquées. Plusieurs tenanciers craignent de devoir fermer définitivement. Même chose du côté de la culture : plusieurs artistes signent une lettre dans Le Devoir déplorant que le gouvernement protège davantage les ventes des grands magasins que l’accès à la culture. De plus, les nouveaux pouvoirs accordés aux forces policières ne font pas l’unanimité.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux