Photo : Assemblée nationale du Québec

Le gouvernement Legault sème la confusion avec ses nouvelles mesures

Les mesures sanitaires annoncées hier par François Legault manquent de clarté. Les partis d’opposition dénoncent la confusion qui règne entre le confinement du printemps dernier et les directives entourant cette deuxième vague.

Après plusieurs jours à annoncer un renforcement à venir des mesures sanitaires, la hausse du niveau d’alerte a été rendue publique lundi soir. Cependant, alors qu’au plus fort de la première vague tout était fermé à l’exception des services essentiels, aujourd’hui à l’état d’alerte « maximal », seuls les bars et restaurants doivent fermer leurs portes (bien que les restaurants peuvent servir des repas à emporter). Les enfants continuent de fréquenter les écoles, et rien ne change pour les milieux de travail. 

Pour les partis d’oppositions, cela remet en question l’utilité du code de couleur mis en place par le gouvernement. Par exemple, selon Manon Massé, de Québec solidaire :

« Le gouvernement a raté son coup. Tout ce que le code de couleur a réussi à faire, c’est stresser tout le monde. »

Manon Massé, cheffe parlementaire de québec solidaire

Autre confusion: l’appui qui sera apporté aux commerces à qui on demande de fermer ou de réduire leur activité n’est pas clair, ce qui laisse planer un doute sur les emplois et les revenus de milliers de personnes. Il y a au Québec plus de 230 000 personnes qui travaillent dans le secteur de la restauration et dont les emplois étaient déjà précarisés par la pandémie


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux