Photo : CSN

Jean Coutu forcé d’accorder des hausses de salaires

En lock-out depuis le 24 septembre, les travailleurs de l’entrepôt de Jean Coutu à Varennes ont accepté à 78% le projet de convention collective recommandé par les conciliateurs du ministère du Travail. Les employés obtiennent plusieurs gains, même s’ils ont été privés de salaire pendant sept semaines et que leur employeur a embauché des briseurs de grèves.

Le conflit de travail trouve une résolution satisfaisante pour les deux parties, après avoir eu un impact important sur la sécurité financière des employés et de leurs familles et sur l’approvisionnement des pharmacies Jean Coutu. L’employeur avait eu recours à des briseurs de grève, qu’il a dû renvoyer après l’intervention du Tribunal administratif du travail. Le retour au travail s’effectuera le 15 novembre.

Les employés obtiennent des garanties contre le recours à la sous-traitance par l’employeur, de même que la limitation du nombre de travailleurs temporaires et des hausses de salaire de plus de 10% sur 5 ans. Ce sont ces points précis qui ont bloqué la négociation au mois de juin. 

Le syndicat souligne la solidarité qui a été démontrée par les autres travailleurs de la région, qui ont apporté leur soutien de différentes manières.

« Bon nombre de syndicats de la région ont démontré une générosité exemplaire en donnant plusieurs milliers de dollars et même du bois de chauffage au syndicat de Jean Coutu. Beaucoup de militantes et de militants ont aussi participé aux piquetages symboliques et aux manifestations. »

Annette Herbeuval, présidente du Conseil central de la Montérégie–CSN

Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux