Photo : Tobias / Unsplash

Montréal #1 en Amérique du Nord pour la protection des emplois pendant la pandémie

Alors que la pandémie de Covid-19 a plongé l’économie mondiale dans une récession et provoqué de nombreuses pertes d’emploi, la situation à Montréal est avantageuse. La ville n’a vu son taux d’emploi reculer que de 1,4% depuis février, ce qui la place en tête des métropoles du continent.


Selon les données de Statistique Canada et du Brookings Institute, le marché de l’emploi à Montréal a montré une plus forte résilience face à la crise économique que dans toute autre grande ville du Canada ou des États-Unis. En comparant les chiffres du mois de février, soit avant la pandémie, aux chiffres actuels, on constate que le taux d’emploi a reculé de 1,4% à Montréal. À Toronto, le recul est plutôt de 3,5%, alors qu’à New York il est de 11,4%.

Dans l’ensemble du Québec, l’emploi a reculé de 2,6% depuis février. Donc, même si la région de Montréal a été la plus touchée par la première vague de la pandémie, elle s’en est mieux tirée que la moyenne québécoise du côté de l’emploi. Ce bilan économique contraste avec le portrait que font certains grands médias de la gestion de la métropole par l’équipe de Valérie Plante.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux