Photo : Majeur

Jean Coutu laisse 700 employés sans salaire depuis 24 jours : les politiciens restent (presque tous) muets

Le lock-out décrété par la direction de Jean Coutu contre ses employés de l’entrepôt de Varennes en est à sa quatrième semaine. Jusqu’à maintenant, la classe politique est restée majoritairement muette au sujet de ce conflit de travail qui touche un secteur important en temps de pandémie.

Samedi, les employés de l’entrepôt de Jean Coutu ont manifesté devant des pharmacies de la bannière à Montréal pour dénoncer l’attitude de la direction de l’entreprise. Selon le syndicat, celle-ci veut étirer le conflit de travail pour dicter ses conditions. Pourtant, des problèmes d’approvisionnement se font ressentir dans les pharmacies et touchent certains médicaments. 

Les députés de Québec solidaire ont apporté leur soutien aux employés en lock-out. Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé sont allés les rencontrer lors de la manifestation de samedi.

« Ce matin, j’ai vu des humains. Des personnes qui ont raison de pas se faire marcher dessus. Vous avez toute mon admiration. On vous lâchera pas. »

Manon Massé, députée solidaire de Sainte-Marie–Saint-Jacques

À ce jour, aucun autre député de l’Assemblée nationale n’a pris position en faveur des salariés de Jean Coutu. Le gouvernement de François Legault est également resté muet.

Les employés demandent des garanties contre le recours à la sous-traitance ainsi que la parité dans les salaires avec leurs collègues qui travaillent dans les entrepôts de Metro, à qui appartiennent les pharmacies Jean Coutu.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux