Photo : PxHere

Infirmières : le manque de personnel et les déplacements entre établissements se poursuivent

Avec près de 1200 nouveaux cas de Covid-19 rapportés lundi, le Québec est en pleine deuxième vague. Et les problématiques liées au manque d’infirmières pourraient rendre la situation encore plus difficile.

Cela fait des années que le système de santé québécois manque d’infirmières. Les conditions de travail difficiles et les nombreuses heures supplémentaires obligatoires découragent plusieurs d’entre elles de rester dans la profession. La pandémie actuelle, avec la pression qu’elle exerce sur le système, a rendu cette pénurie encore plus évidente.

Pire encore, de nombreuses infirmières ont dû prendre des congés de maladie en raison d’un burn out ou d’une infection à la Covid-19. Et puisque le système manque d’infirmières, il doit déplacer celles dont il dispose d’un endroit à l’autre pour qu’un minimum de soins soit assuré. Et cela risque de propager encore plus le virus.

Le manque criant de préposées aux bénéficiaires identifié le printemps dernier se résorbe, même si le programme de formation mis en place a connu plusieurs difficultés. Mais les infirmières prennent plus de temps à former, et aucune mesure pour accélérer les programmes n’a été mise en place. Par ailleurs, de nombreuses infirmières sont affectées à des tâches de bureau, comme faire des appels pour donner des résultats de tests. Pourtant, celles-ci pourraient être faites par d’autres personnes, pour permettre aux infirmières de se concentrer sur les soins.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux