Confusion dans la formation des préposés aux bénéficiaires: les CHSLD devront attendre

Une importante confusion règne à propos de la formation accéléré des préposés aux bénéficiaires qui doivent venir en aide au système de santé. Une étape de la formation devait commencer en septembre, mais les établissements d’enseignement tout comme les établissement qui devront recevoir ces nouveaux travailleurs n’ont pas reçu d’information sur les dates de début et de fin de cette formation.

Lancé en juin, ce programme vise à combler la pénurie de main-d’oeuvre dans le réseau de la santé qui a été aggravée par la crise de la Covid-19. On visait alors la formation de 10 000 nouveaux préposés à très court terme. Selon les annonces ministérielles, 2000 personnes doivent entamer leur formation durant le mois de septembre, mais on ne sait toujours pas quand elles seront formées. Pourtant le manque de préposés aux bénéficiaires est l’une des cause des décès importants en CHSLD lors de la première vague de la pandémie et on craint toujours une deuxième vague pour l’automne.

De plus, cette attente est susceptible de causer des problèmes pour les personnes candidates, alors qu’au mois d’août plusieurs n’avaient pas reçu les bourses promises. En effet, elles comptent sur l’aide financière promise par le gouvernement pour pouvoir survivre d’ici le début de leur nouvelle carrière. Or, si les délais s’accumulent, celles-ci risquent de se tourner vers d’autres options.


Le manque de personnel dans cette profession est largement dû à la précarité, aux conditions de travail difficiles et au bas salaire offert. Une part importante des personnes dans le métier sont issues de l’immigration récente ou sont réfugiées. Leur présence dans les «zones chaudes» de contamination et les mauvaises conditions de travail les ont rendues vulnérables à la Covid-19. Au pire de la pandémie, ces personnes étaient surreprésentées dans les infections et les décès. Les quartiers à forte population immigrante comme Montréal-Nord ont également connu une l’importante concentration de cas.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux