Photo : Assemblée nationale du Québec

Covid-19 : le gouvernement improvise dans les écoles

Alors que le Québec vient de connaître son plus grand nombre de nouveaux cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie, le ministre de l’éducation Jean-François Roberge a annoncé lundi de nouvelles mesures sanitaires dans les écoles pour freiner la contagion. Mais les personnes sur le terrain considèrent que le gouvernement n’a pas fait ses devoirs.


L’inefficacité des mesures mises en place par le gouvernement lors de la rentrée scolaire a forcé celui-ci à revoir sa stratégie. Mais c’est trop peu trop tard pour les personnes directement concernées. Selon le président de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), Sylvain Mallette, le gouvernement aurait dû écouter les gens du milieu :

« La deuxième vague qui déferle sur le Québec prend sa source, entre autres, dans le modèle mis en place par le gouvernement dans les établissements scolaires. Pourtant, au printemps 2020, tous les acteurs du réseau scolaire jugeaient ce plan comme peu probable. »

Sylvain mallette, président de la FAE

Ainsi, les écoles sont devenues, avec les milieux de travail, les principaux foyers d’éclosion de la Covid-19. Malgré l’ajout de nouvelles mesures, les revirements continus dans ce dossier montrent un manque de préparation du côté du gouvernement selon Christine Labrie, députée solidaire de Sherbrooke :

« Ça fait plus d’un mois que l’année scolaire est commencée, le ministre commence à être à court d’excuses pour expliquer son improvisation et son manque de transparence. »

Christine Labrie, députée solidaire de Sherbrooke

Enfin, pour combler les besoins de personnel dans le réseau de l’éducation, le gouvernement a lancé la plateforme Répondez présent. Cette stratégie est critiquée car elle fait appel à des gens de l’externe, alors que 70% du personnel de soutien scolaire a un statut d’emploi précaire et pourrait contribuer davantage. L’impossibilité d’avoir un horaire stable et à temps plein, de même que les conditions salariales médiocres ont découragé beaucoup de gens d’entrer ou de rester dans ces professions.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux