Photo : Assemblée nationale du Québec

Catastrophe des CHSLD : la ministre Marguerite Blais désavoue son gouvernement

En entrevue à l’émission Enquête, la ministre responsable des aînés, Marguerite Blais, a distribué le blâme pour la catastrophe des CHSLD du printemps dernier. Selon elle, le premier ministre François Legault et le directeur national de la santé publique Horacio Arruda ont une part importante de responsabilité dans la tragédie qu’a connu le Québec.

Marguerite Blais fait le constat de son impuissance comme ministre et affirme que, finalement, toutes les décisions sont prises au bureau du premier ministre. Les ministres dépendent donc entièrement de la volonté du chef du gouvernement. Et c’est aussi vrai dans le cas de la gestion de la pandémie de Covid-19.

Au mois de mars, le gouvernement a créé des comités de spécialistes pour gérer la pandémie dans le système de santé. La ministre Blais a demandé qu’un comité de spécialistes soit formé pour les aînés, mais cela n’a pas été fait. La préoccupation du gouvernement se concentrait sur les hôpitaux : 

« On a oublié que les CHSLD étaient des milieux de soins au même titre que les hôpitaux. »

Marguerite Blais, ministre responsable des aînés

Elle n’a pas non plus réussi à empêcher la mobilité du personnel entre les établissements, qui a été la principale cause d’éclosions dans les CHSLD.

Marguerite Blais a été ministre responsable des aînés de 2007 à 2012 sous Jean Charest, députée jusqu’à 2015 sous Philippe Couillard et à nouveau ministre responsable des aînés depuis l’élection de la CAQ en 2018. Elle se désole de ne pas avoir réussi à convaincre les premiers ministres qu’elle a servis de la gravité de la situation dans le CHSLD. François Legault lui-même était au courant depuis 2002, et la Vérificatrice générale a dénoncé l’inaction des différents gouvernements dans ce dossier.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux