Photo: Pikist

Aucune pause pour les infirmières et nouvelles fermetures à venir: crise dans les soins de santé en Outaouais

Dans la nuit de dimanche à lundi, l’hôpital de Gatineau a dû fermer son service de soins intensifs en raison d’un manque de personnel. Ce problème qui existe depuis plusieurs années n’a fait que s’aggraver récemment. Selon les travailleurs en santé de la région, ce ne serait que la « pointe de l’iceberg ». 

L’unité de soins intensifs de l’hôpital de Gatineau fonctionne avec deux infirmières pour quatre lits, ce qui empêche celles-ci de prendre des pauses. Dans certains établissements de la région, il manque 60 à 70% du nombre d’employés requis. Les services d’obstétrique ne sont plus offerts depuis plusieurs mois dans le Pontiac, la partie de l’Outaouais qui borde la frontière ontarienne. De manière générale, les services de santé en Outaouais sont moins bien financés que dans les autres régions. En entrevue avec la Presse canadienne, le président du Syndicat des professionnels en soin de l’Outaouais, Patrick Guay, affirme qu’il ne serait pas surpris que d’autres unités de soin ferment prochainement.

Une rencontre est prévue entre le syndicat et l’employeur, mais « le mal est déjà fait ». L’embauche de nouveaux professionnels ne pourra se faire rapidement. Le gouvernement a mis en place un programme de formation accélérée de préposées aux bénéficiaires, mais celui-ci connaît des ratés. De plus, il ne concerne pas l’embauche d’infirmières et d’autres professionnels dont le réseau a besoin.

Les réformes opérées par Gaétan Barrette, ministre libéral de la santé jusqu’en 2018, et maintenues en place par le gouvernement Legault ont dégradé les conditions de travail du personnel du réseau de la santé. Cela a mené à des vagues de congés de maladie et de démissions, qui expliquent les problèmes actuels.

Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.



Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux