Pendant que les animaux sauvages disparaissent, les gouvernements ont les bras croisés

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a dévoilé une étude montrant que 68% de la faune sauvage a disparu entre 1970 et 2016 en raison de l’activité humaine. Et cette tendance semble s’accélérer. D’ici la fin du siècle, 20% des espèces pourraient disparaître.

Selon l’organisation, les causes de cet effondrement dans les 50 dernières années sont claires.  Ce sont surtout la déforestation effectuée pour l’agriculture, la pêche intensive et les changements climatiques causés par la consommation de combustibles fossiles qui sont responsables En entrevue avec l’AFP, le directeur mondial du WWF, Marco Lambertini, explique que « notre monde a été transformé par une explosion du commerce mondial, de la consommation et de la croissance de la population humaine ».

Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.

Certains pays sont particulièrement frappés par ce phénomène. Au Brésil, le président Jair Bolsonaro a affirmé très clairement vouloir exploiter davantage les terres d’Amazonie. Cela a pour effet d’accélérer la déforestation dans le pays, alors que la forêt amazonienne est l’un des écosystèmes les plus riches et fragiles de la planète. Aux États-Unis, les feux de forêt sur la côte ouest battent des records d’intensité, en raison de la chaleur intense et du manque de pluie, conséquences des changements climatiques.


Pendant ce temps, le gouvernement du Québec veut toujours aller de l’avant avec le projet GNL-Québec au Saguenay, qui menacerait la survie des bélugas du Saint-Laurent. Il y a consensus scientifique sur le sujet, mais le ministre de l’environnement Benoit Charette affirme avoir un «préjugé favorable» au projet de port de gaz naturel liquéfié.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.



Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux