Photo: WeCharity

L’organisme de charité ami de Justin Trudeau plie bagage

Après s’être retrouvé au centre d’une controverse au sujet de bourses de bénévolat payées par le gouvernement fédéral, l’organisme UNIS (WE Charity) annonce la fin de ses activités au Canada. Les fondateurs, Craig et Marc Kielburger, quitteront aussi leurs postes de direction.

Dans une lettre publiée mercredi après-midi, les deux frères annoncent la mise à pied des 115 employés des bureaux canadiens de l’organisme de charité et la mise en vente du siège social, construit en 2017 pour la somme de 15 millions $. Mais la filiale à but lucratif, qui vend des voyages d’«aide humanitaire» et des formations en leadership, ne sera pas touchée.

Le scandale, qui a éclaté en juillet dernier, a mené plusieurs des partenaires d’UNIS à rompre leurs liens avec l’organisation. Cela a rendu plus difficile de poursuivre les opérations à but non lucratif.


Toute l’affaire remonte à l’attribution d’un contrat d’une valeur de 912 millions $ par le gouvernement fédéral à cette organisation, sans appel d’offre. Il se trouve que les frères Kielburger sont des amis du premier ministre. Justin Trudeau ne s’est pas retiré de la discussion sur le dossier lors des réunions du conseil de ministres, ni l’ancien ministre Bill Morneau, qui a démissionné au mois d’août. Il avait oublié de rembourser 40 000 $ pour un voyage organisé par UNIS.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux