L’insécurité financière affecte la moitié de la population pendant que les riches se la coulent douce

Un sondage montre que 45% de la population canadienne se sent moins en sécurité du côté de leurs finances qu’avant le début de la pandémie de Covid-19. Et 44% jugent que cette situation a nui à leur santé mentale. Rien n’indique que ce soit le cas pour les plus riches.

Cette insécurité est due à la crise économique mondiale qui a été causée par la pandémie. Cela a provoqué la fermeture, temporaire ou non, de plusieurs entreprises et, donc, des pertes d’emplois ou des réductions d’heures de travail. Ce sont les femmes qui ont été les plus touchées parce qu’elles travaillent plus souvent dans des secteurs de services. Par exemple, en mars, au Québec, 120 200 femmes ont perdu leur emploi, contre 55 100 hommes. Chez les jeunes, la situation est aussi difficile : 49% jugent que leur situation est moins bonne et 55% ont dû changer leurs plans financiers depuis le mois de mars. 

Cette insécurité ne semble pas toucher les grands patrons d’entreprises et les milliardaires. Les patrons de Bombardier, par exemple peuvent se permettre d’acheter des maisons coûtant plusieurs millions $. Les hommes les plus riches du monde ont fait des profits sans précédent cette année. Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, a battu tous les records avec une fortune personnelle évaluée à plus de 200 milliards $.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux