Photo : LNH

Bergevin a retrouvé la confiance des fans

Les partisans ont beaucoup plus confiance dans la gestion du Canadiens cette année que dans les dernières années. C’est ce que révèle le sondage annuel du journal The Athletic sur le sujet.

En effet, alors qu’en 2018 l’équipe de gestion du canadien se situait au 30e rang de la Ligue quant au niveau de confiance des fans, elle se retrouve 14e deux ans plus tard. C’est tout un exploit qui démontre que Marc Bergevin a fait du bon boulot du point de vue des amateurs.  

Bergevin un excellent « Trader » 

Toujours selon ce sondage les partisans du Canadiens considèrent que le directeur général excelle dans sa capacité à faire des échanges profitables au club. En effet, les échanges de Max Pacioretty pour Tomas Tatar et Nick Suzuki, Alex Galchenyuk pour Max Domi et le vol de Philip Danault, montrent la capacité du directeur général à améliorer son club. Les fans semblent aussi considérer que Bergevin a su gérer de manière efficace la masse salariale du club. Nous verrons si cette opinion changera l’année prochaine alors que le club sera près de son cap salarial dans la prochaine année.

Favoriser le développement 

Sur une touche plus négative, les répondants au sondage considèrent que le club se situe en dessous de la moyenne quand vient le temps de repêcher et de développer des joueurs. Ce qui donne l’impression que le club manque de vision. Cette impression contredit ainsi celle de plusieurs experts qui considèrent que Montréal détient l’une des meilleures banques d’espoir de la Ligue nationale.

Les gestionnaires les plus respectés

Les trois dirigeants suscitant le plus d’enthousiasme chez les fans sont, d’abord Don Waddell des Hurricanes de la Caroline qui a su améliorer constamment son club dans les dernières années en prenant un virage jeunesse. En seconde place, on retrouve le Québécois Julien Brisebois qui, suite à la conquête de la coupe Stanley, peut se targuer de gérer une équipe dangereuse pour les 5 prochaines années. La palme revient cependant à Jo Sakic des Avalanches du Colorado, qui a réussi à transformer une franchise en déroute pour devenir une équipe à la coupe Stanley dans les prochaines années.