Image : Heblo / Pixabay

Trump fait comme les dictateurs et s’accroche au pouvoir

Bien qu’il ait perdu l’élection présidentielle du 3 novembre contre le démocrate Joe Biden, Donald Trump s’accroche au pouvoir. Il refuse d’accepter la défaite et remplace de nombreux fonctionnaires par des gens qui lui sont fidèles.

Plus le comptage des votes des États-clés progresse, plus l’avance de Joe Biden sur Donald Trump grandit. Pour cette raison, le président sortant a cherché à faire arrêter le processus de dépouillement du vote en Pennsylvanie et en Géorgie. De plus, ses avocats contestent la validité de certains bulletins de vote, dans l’espoir de retourner le résultat en faveur de leur patron. Pour l’instant, aucune de ces tentatives n’a porté fruit. Cela fait des mois que Trump laisse croire qu’il y a de la fraude électorale, sans jamais apporter de preuve. L’ex-président Barack Obama, lui reprochait, tout juste avant l’élection, d’agir comme un « dictateur de pacotille » en voulant exclure des bulletins de vote.

Toutefois, même s’il perd officiellement l’élection, le président pourrait tenter de s’accrocher au pouvoir. C’est ce que craignent différents analystes, qui sont inquiets de le voir remplacer de nombreuses personnes de l’administration publique, en particulier du côté de l’armée. Il a renvoyé le numéro un du Pentagone, le secrétaire à la Défense Mark Esper. Celui-ci s’était opposé, plus tôt cette année, à l’idée de Trump d’envoyer l’armée dans les rues pour étouffer les manifestations contre le racisme. Trump a également remplacé de nombreux fonctionnaires de ce ministère important, créant de la confusion dans la hiérarchie.

De son côté, le secrétaire d’État Mike Pompeo, un fidèle du président, a répété les accusations de fraude électorale que son patron lance sur Twitter depuis plus d’une semaine. En réponse à la question d’un journaliste, il a même affirmé que tout était prêt pour une transition en douceur vers une « deuxième administration Trump ».


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux