Après avoir obtenu 0,04% en 2020, Kanye West lance sa campagne de 2024

Arrivé tardivement dans la course électorale américaine, Kanye West a récolté moins de 60 000 votes lors de l’élection du 3 novembre. Concédant sa défaite sur les réseaux sociaux, il a suggéré sur Twitter qu’il se représenterait en 2024. 

Après avoir soutenu Donald Trump au cours de son mandat, Kanye West a sauté dans l’arène politique cet été, avec rien de moins que la Maison blanche en tête. Alors qu’il a réussi à apparaître sur les bulletins de vote de seulement 12 États (sur 50), West a encouragé ses partisans à inscrire tout de même son nom sur ceux-ci pour manifester leur appui. C’est au Tennessee qu’il a rencontré le plus de succès, remportant 0,3 % des voix

West, qui affiche une foi renouvelée depuis quelques années, a basé sa campagne présidentielle sur la Bible. Parmi les mesures qu’il propose, notons entre autres la réinstauration de la prière en classe, mais aussi une réforme du système de justice et de la police. En entrevue avec Forbes, West s’était également affiché contre l’avortement et réfractaire à un vaccin contre la Covid-19 :

« Il y a tellement de nos enfants qui sont vaccinés et paralysés… Alors quand on dit que la solution à la Covid est un vaccin, je suis extrêmement prudent. C’est la marque de la bête. »

Kanye West, aspirant candidat présidentiel

Ses plus proches conseillers politiques sont sa conjointe et star télévisuelle Kim Kardashian, ainsi qu’Elon Musk, fondateur de Tesla. West aurait par ailleurs déjà promis à ce dernier d’être à la tête du programme spatial s’il remportait la présidence.