Équipe Québec : loin d’une médaille d’or

Le 30 octobre dernier marquait le 25 anniversaire du second référendum sur la souveraineté du Québec. Ceci ramène à la question : à quoi pourrait bien ressembler Équipe Québec? La réponse courte : rien de très encourageant!

À l’attaque, les trios pourraient être les suivants :

  • Jonathan Huberdeau – Patrice Bergeron – Anthony Mantha
  • David Perron – Pierre-Luc Dubois – Alex Chiasson
  • Alexis Lafrenière – Philip Danault – Anthony Beauvillier
  • Anthony Duclair – Jonathan Marchessault – Jonathan Drouin

À l’exception du premier trio, nous ne trouvons rien là de très impressionnant, avouons-le. Seul Huberdeau affiche une moyenne de point par matche supérieure à 1. Une « équipe Canada » sans le Québec compterait neuf joueurs avec une telle moyenne, tandis que l’équipe américaine en compte huit et la formation russe 5.   

Notre défensive serait composée des trois duos suivants :

  • Samuel Girard – Kirs Letang
  • Thomas Chabot – Mike Matheson
  • Marc-Edouard Vlasic – Marco Scandella

Il s’agit d’une brigade respectable, mais hors du top 3 (Girard, Letang et Chabot), nos arrières ne pourraient suivre le tempo d’un tournoi international.

Reste nos gardiens. Dans les buts, voici les deux options possibles :

  • Marc-André Fleury
  • Corey Crawford

En tout respect pour ces gagnants de la coupe Stanley, leur jeu n’est plus du calibre d’un Carey Price (Canada), Connor Hellebuyck (États-Unis), Andrei Vasilevskiy (Russie) ou encore d’un Tuukka Rask (Finlande). Et après ce top 2 vieillissant, la relève est loin d’être assurée…

Notre équipe nationale manquerait donc de « punch » à l’attaque, de profondeur en défensive et de relève entre les poteaux.

À l’exception de Lafrenière, qui n’a toujours rien prouvé cependant, et de Bergeron qui se fait vieux, aucun de nos joueurs ne serait même considéré pour percer l’alignement de l’équipe canadienne. Dans la hiérarchie internationale, nous lutterions pour la 7e place contre la Slovaquie, la Suisse et l’Allemagne.   

Si un 3e référendum devait se tenir, il faudra modérer nos espoirs de médaille d’or.