Photo : CPAC

Le gouvernement Trudeau veut utiliser l’armée pour faire de la propagande

Selon des documents internes, l’armée canadienne voudrait mettre sur pied une organisation utilisant la propagande et d’autres techniques afin d’influencer les comportements et croyances de la population du pays. Cela aurait pour but de défendre l’intérêt national.

Le journal Ottawa Citizen a mis la main sur ces documents, qui décrivent une vaste opération d’influence qui vise à faire de la division des affaires publiques de l’armée un arme en tant que telle. Cela inclut la collecte d’informations personnelles sur les réseaux sociaux ainsi que des renseignements sur les organisations non gouvernementales, les entreprises et les médias.

Récemment, des officiers de cette division ont suivi une formation sur les techniques de modification du comportement employées par des firmes comme Cambridge Analytica. Celle-ci est suspectée d’avoir influencé le vote aux États-Unis en 2016 en utilisant les données Facebook de millions d’Américains. Cela aurait servi à faire pencher la balance en faveur de Donald Trump.

La population canadienne semble avoir déjà servi de cobaye pour tester ces nouvelles techniques. Le mois passé, des gens de Nouvelle-Écosse ont reçu des lettres les avertissant de la présence de loups gris dans leur secteur. Ces lettres portaient l’en-tête du Département des terres et des forêts de la province. Or, il s’agissait de faux, mais il s’est avéré que l’armée canadienne était à l’origine de ces lettres.

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a indiqué dimanche que ce plan n’avait pas été encore approuvé. Pourtant, plusieurs rencontres ont eu lieu la semaine dernière pour communiquer les stratégies contenues dans le plan à des membres des forces armées.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux