Photo : CPAC

Trudeau craint la transparence et protège les « Big Pharma »

La chambre des Communes a adopté, lundi, une motion obligeant le gouvernement à rendre accessibles tous les documents produits par la fonction publique sur la pandémie de Covid-19. Le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau s’y est opposé, en vain, sous prétexte de protéger certaines informations provenant des compagnies pharmaceutiques.

Le comité parlementaire de la santé pourra donc mener une enquête sur la gestion de la pandémie à partir des documents rendus disponibles par la motion. Ceux-ci comprennent tous les mémos, courriels, notes de service et autres qui ont été rédigés par le bureau du premier ministre, l’agence de la santé publique et tous les ministères concernés. Cela inclut également les contrats passés entre le gouvernement et différents fournisseurs de matériel médical.

Récemment, le Journal de Québec révélait que le gouvernement a payé 100 millions $ en trop pour un contrat de respirateurs mécaniques. De plus, ce contrat est allé sans appel d’offre à la compagnie d’un ancien député libéral.

Avant le vote, le gouvernement de Justin Trudeau avait indiqué que le fait de rendre publics ces documents pourrait inciter certains fournisseurs à ne plus faire affaire avec le Canada. Certaines compagnies pharmaceutiques qui élaborent des vaccins contre la Covid-19 auraient pu renoncer à vendre leurs doses. Or, aucune des sept entreprises avec lesquelles le gouvernement est en discussion n’a fait de telles menaces.

À Québec, le gouvernement de François Legault est également accusé de manquer de transparence dans sa gestion de la pandémie. En ne divulguant pas les recommandations originales de la santé publique, le gouvernement nuit à la confiance de la population par rapport aux mesures sanitaires, selon les partis d’opposition.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux