Photo : David Rangel / Unsplash

Le Canada, champion de la désinformation

Un rapport du gouvernement américain montre que des sites web et des comptes Twitter basés au Canada sont parmi les plus actifs pour répandre de la propagande russe et chinoise en Amérique du Nord. Le site d’un professeur québécois retraité fait partie du lot.

Alors qu’approche le jour du scrutin présidentiel aux États-Unis, les autorités sont sur le qui-vive. Après les soupçons d’ingérence russe lors de l’élection de 2016, le gouvernement américain redouble de vigilance cette année. Dans son rapport, le département d’État montre que des comptes Twitter situés au Canada ont produit environ 7% de tous les tweets de désinformation entre avril et juin. 

Les sujet en lien avec la pandémie de Covid-19 sont particulièrement touchés. En effet, les mots-clics #covid19 et @coronavirus se sont retrouvés dans la plupart des tweets mentionnés par le rapport. La Chine et la Russie seraient les principaux pays d’origine de ces fausses informations.

De plus, le site web Global Research et celui du Centre de recherche sur la mondialisation, tous deux dirigés par le professeur québécois retraité Michel Chossudovsky sont identifiés comme des sources de désinformation. Ces sites web sont actifs depuis près de 20 ans et ont notamment colporté des théories affirmant que le 11-Septembre aurait été orchestré par les États-Unis eux-mêmes.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux