Photo : Marc-Antoine Lavoie

Augmentation de 300% des décès sur les chantiers routiers : les contracteurs responsables?

Jusqu’à maintenant, treize décès ont été enregistrés parmi les travailleurs de chantiers routiers cette année. Les contracteurs que le gouvernement embauche pour ses travaux routiers sont pointés du doigt par les syndicats.

 

En 2019, il y a eu quatre morts sur les chantiers routiers dus à des collisions avec des véhicules. Les treize morts dans les dix premiers mois de 2020 représentent donc une augmentation de plus de 300% par rapport à l’année précédente.

Hier, la CNESST dévoilait les résultats de son enquête  au sujet de la mort d’une employée de chantier survenue en 2019. Des déficiences dans l’organisation du travail et la planification des travaux seraient les principales causes de cet accident. Selon la FTQ-Construction, il est probable que d’autres problèmes similaires soient à l’origine des nombreux morts de cette année.

« On ne peut pas juste blâmer l’irresponsabilité des conducteurs. On a un problème d’organisation du travail et de responsabilité des employeurs. En voulant toujours faire les choses toujours moins chères et le plus rapidement possible, on finit par sacrifier des travailleurs et des travailleuses. »

Éric Boisjoly, directeur général de la FTQ-Construction

En plus d’imposer des normes plus sévères aux contracteurs, d’autres correctifs pourraient être apportés sur les chantiers routiers. En ce moment, la formation pour devenir signaleur routier consiste uniquement en un cours en ligne de trois heures, elle pourrait être améliorée. De plus, le gouvernement pourrait accélérer la réforme de la Loi sur la Santé et la sécurité au travail, qui devait être présentée le printemps dernier mais qui a été repoussée en raison de la pandémie.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux