Photo : Majeur

Les microbrasseries veulent livrer chez vous, le gouvernement les en empêche

Devant composer avec des règles sanitaires qui rendent la vie dure aux bars, les microbrasseries veulent livrer leurs produits directement chez leurs clients.  Même si le gouvernement est au courant du problème depuis le début de la pandémie, il refuse de le régler.

Les microbrasseries interpellent le gouvernement du Québec depuis longtemps pour qu’il assouplisse les règles qui encadrent la vente de leurs produits. À l’heure actuelle, celles dont l’établissement est fermé doivent obligatoirement les vendre chez un détaillant, comme une épicerie ou un dépanneur. Même si leurs produits sont largement appréciés au Québec, il est impossible pour elles de faire de la vente par internet ou de la livraison. En ayant l’autorisation de faire cela, elles iraient chercher des revenus qui leur permettraient de traverser la pandémie, car plusieurs sont actuellement au bord de la faillite.

« Ça fait deux ans qu’on demande au gouvernement d’élargir nos canaux de distribution et la pandémie a placé plusieurs d’entre nous au bord de la faillite. Ce n’est pas de subventions dont on a besoin, mais d’un décret du gouvernement pour nous laisser vendre de la bière immédiatement ! »

Jérôme Catelli Denys, propriétaire de la microbrasserie Le Cheval Blanc

À ce jour, seuls les députés de Québec solidaire ont appuyé les demandes des brasseurs. Dès le printemps dernier, le parti avait proposé au gouvernement d’agir, mais cette proposition est restée lettre morte. Le député Vincent Marissal presse le gouvernement d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard :

« Québec solidaire a tiré la sonnette d’alarme en juin dernier, mais le gouvernement a dormi sur la switch […]. Les microbrasseurs demandent depuis longtemps qu’on facilite la distribution de leurs produits, mais là, il est vraiment minuit moins une. »

Vincent Marissal, député solidaire de Rosemont

Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux