Photo : Alexandra Koch / Pixabay

Le ministère de l’Éducation ignore un avis de la santé publique

Avec le passage en zone rouge, les élèves de secondaire 4 et 5 vont à l’école une journée sur deux, mais les groupes demeurent complets. Or, la direction de la santé publique avait recommandé que l’on divise les classes en deux pour favoriser la distanciation, selon des informations obtenues par Radio-Canada.

Alors que la deuxième vague de Covid-19 frappait le Québec de plein fouet, l’Institut national de la santé publique (INSPQ) a recommandé au gouvernement de réduire le nombre d’élèves par classe en secondaire 4 et 5, en plus d’alterner leur présence à l’école 1 jour sur 2. Avoir moins d’élèves par classe aurait réduit les chances de contacts rapprochés et donc, de transmission du virus. Les consignes envoyées par le ministère de l’Éducation aux directions d’écoles ignorent cette recommandation prioritaire de l’INSPQ.

L’avis produit par l’INSPQ n’a jamais été rendu public, mais des personnes de l’Institut confirment ces informations. Selon ce même avis, la distanciation est la mesure à privilégier, alors que le port du masque en classe est beaucoup moins prioritaire. C’est pourtant celle qui a été la plus massivement appliquée.

Depuis le début de la crise, l’INSPQ a vu plusieurs de ses recommandations ignorées ou mises en doute par le gouvernement. C’était notamment le cas le printemps dernier au sujet des recommandations sur la fermeture des garderies et sur l’isolement des personnes revenant de voyage à la semaine de relâche.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux