Photo : Jonah Pettrich / Unsplash

Applications de traçage Covid-19 : dangereuses pour la vie privée et la démocratie

Des gouvernements et des géants du numériques ont accès à une énorme quantité de données personnelles grâce aux applications de traçage de la Covid-19. Cela menace la vie privée et la démocratie. Un rapport du Conseil de l’Europe publié hier souligne les problèmes liés à ces applications.

Le rapport du Conseil souligne que certains pays ont fait des usages intrusifs de ces applications. Certains pays ont utilisé les données obtenues par ces applications sans le consentement d’utilisateurs. D’autres, comme la Russie ou la Turquie ont obligé leurs citoyens à les utiliser. Enfin, certains pays, comme la Hongrie, ont transmis les informations de ces applications à la police.

Dans un article paru au début octobre dans Global Affairs, Raluca Csernatoni, professeure invitée à l’Institut des études européennes de Bruxelles, montre que les données de ces applications peuvent être stockées soit par les gouvernements, soit par des géants du numérique (Google, Amazon, etc.). 

Dans les deux cas, les données personnelles peuvent être utilisées aux dépens des gens dont elles proviennent. D’un côté, les gouvernements peuvent les utiliser pour contrôler leur population de façon autoritaire – comme l’a montré la Chine. De l’autre, les entreprises de technologie peuvent les vendre, notamment dans des contrats publicitaires.

« Dans l’ensemble, ces solutions technologiques très médiatisées sont précipitées et parfois inefficaces. Elles devraient être reçues avec une bonne dose de scepticisme et d’importants contrôles démocratiques. »

Raluca Csernatoni, professeure invitée à l’Institut des études européennes à Bruxelles

Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux