Quand on met la survie des grandes entreprises devant celle des travailleurs la pandémie fait plus mal

Les politiques gouvernementales en faveur des entreprises privées n’ont pas permis de bien réagir à la pandémie, tandis que celles qui aident directement les travailleurs, oui. C’est ce qu’affirment Neil Fligstein et Steven Vogel, tous deux professeurs à l’Université de Berkley en Californie, qui ont comparé les réactions américaine et allemande à la pandémie.

Dans un article publié dans la Boston Review, les deux professeurs veulent comprendre pourquoi le nombre de personnes contaminées et décédées est beaucoup plus bas, toutes proportions gardées, en Allemagne qu’aux États-Unis. Selon eux, l’accessibilité des soins de santé et les mesures d’aide aux travailleurs explique en partie cet écart.

« C’est le gouvernement et non le secteur privé qui offre la seule solution viable aux défis les plus importants auxquels nous sommes confrontés »

Neil Fligstein et Steven Vogel, professeurs à Berkley en Californie