Photo : Paul St-Pierre Plamondon / Facebook

PQ : la victoire de Paul St-Pierre Plamondon divise

Paul St-Pierre Plamondon a remporté la course à la chefferie du Parti québécois. S’il a reçu l’appui de 56% des membres au troisième tour de scrutin, plusieurs députés se rangeaient plutôt derrière Sylvain Gaudreault. L’une a même menacé de quitter le parti en cas de défaite de son favori.

Après une course à la chefferie marquée par la Covid-19 et les tracas logistiques qu’elle a imposés aux candidats, c’est Paul St-Pierre Plamondon qui a remporté la course, a annoncé la formation politique vendredi soir. N’étant pas député du Parti québécois, il sera confronté aux nombreux défis d’un chef de parti absent de l’Assemblée nationale.

Sa première difficulté sera de rallier Sylvain Gaudreault et les députés qui l’ont appuyé : Méganne Perry Mélançon, Joël Arseneau et Lorraine Richard. Cette dernière a même annoncé qu’elle pourrait quitter le PQ si M. Gaudreault ne l’emportait pas. Ensemble, ces quatre élus forment presque la moitié du caucus péquiste. L’ancien chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, avait également appuyé la candidature de Sylvain Gaudreault.

« Il faut un chef en Chambre, sinon on ne verra pas de réponse d’un parti face aux trois autres. »

Gilles Duceppe, Ancien chef du Bloc québécois

Viendra ensuite l’épineuse question de la reconnaissance du racisme systémique. L’ancien chef intérimaire Pascal Bérubé dit ne pas y croire, tandis que Sylvain Gaudreault, Véronique Hivon et Joël Arseneault ont affirmé publiquement le reconnaître. Paul St-Pierre Plamondon, pour sa part, refuse d’utiliser cette expression, comme François Legault

Paul St-Pierre Plamondon est avocat et chroniqueur. Il a été candidat à la chefferie du Parti québécois en 2016 et a perdu face à Jean-François Lisée. Il a aussi été candidat à l’élection de 2018 dans la circonscription de Prévost, où il a été battu par la caquiste Marguerite Blais.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux