Image : Facebook/Donna Larivière

Mort de Joyce Echaquan : Québec a manqué à l’appel

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) a dévoilé mardi son plan d’action contre le racisme, le lendemain de la mort suspecte de Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette. Les recommandations qu’il contient, tout comme la tragédie survenue la veille, montrent que jusqu’à maintenant le gouvernement du Québec n’a pas été à la hauteur de la tâche de combattre la discrimination contre les autochtones. 

Les insultes racistes dirigées par des membres du personnel hospitalier contre Joyce Echaquan quelques minutes avant sa mort montrent bien qu’il existe un problème de racisme anti-autochtones au Québec. D’ailleurs, selon un sondage commandé par l’APQNL, neuf personnes sur dix au Québec reconnaissent l’existence de ce problème, alors que le gouvernement tarde à mettre en place des actions concrètes :

« Le sondage mené récemment par l’APNQL indique que la population est prête à un rapprochement, qu’elle le souhaite, et qu’elle est sans doute en avance sur ses gouvernements qui ont maintenant un effort de rattrapage à faire. »

Plan d’action de l’APNQL contre le racisme et la discrimination

Depuis l’arrivée au pouvoir de François Legault, les relations entre le gouvernement et les représentants autochtones ne sont pas toujours harmonieuses. Le gouvernement a notamment été dénoncé pour son attitude paternaliste à l’endroit des Premières nations. Il a aussi été critiqué pour son oubli de consulter leurs chefs dans plusieurs dossiers qui les touchent, dont la relance économique post-pandémie.

Le plan d’action de l’APNQL contient 141 recommandations qui s’adressent aux individus, aux organisations, aux médias, au milieu de l’éducation, aux municipalités, aux services de police et au système de justice, de même qu’au milieu des affaires. Les recommandations 50 et 51 concernent l’ajout d’un volet de formation sur les Premières nations et les Inuits pour les gens qui suivent des formations menant à des pratiques professionnelles, incluant le milieu de la santé et des services sociaux.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux