Image : page Facebook de TheoVox

Les anti-masques invitent un pasteur prônant la violence et la négligence envers les enfants

Dans le cadre de sa manifestation prévue dimanche le 11 octobre, un groupe s’opposant au port du masque a invité plusieurs conférenciers, dont le pasteur Henry Hildebrandt. Celui-ci s’est fait connaître dans le Canada anglais pour ses prises de position en faveur de la violence faite aux enfants et incitant au refus de traitements médicaux.

L’événement du 11 octobre, mêlant manifestation, conférences et concert gospel, a été organisé par le groupe TheoVox. Plusieurs pasteurs protestants font partie des têtes d’affiches, dont Henry Hildebrandt, qui a une longue histoire de controverses au sujet de l’éducation des enfants et des droits des femmes et des homosexuels. De plus, il prône le refus de traitements médicaux, ce qui a mené à la mort de plusieurs enfants, dont une fillette dans sa famille.

En juillet 2001, des membres de la congrégation du pasteur Hildebrandt ont été dénoncés aux services de la protection de l’enfance de l’Ontario en raison des mauvais traitements infligés à leurs sept enfants, âgés de six à quatorze ans. Le pasteur Hildebrandt a soutenu les actes des parents. Selon lui, la Bible accorde le droit aux parents de frapper leurs enfants, que ce soit avec leurs mains, des ceintures ou des bâtons. Du même coup, il a vivement dénoncé le mariage homosexuel et l’avortement sur son site web :

« Alors que les homosexuels obtiennent leurs “droits” à la reconnaissance en tant que conjoints et même à l’adoption d’enfants, et que les femmes obtiennent leur “droit” d’assassiner leurs enfants pas encore nés et non-désirés, il semble que les chrétiens sont en train de perdre leur droit d’obéir à la Parole de Dieu. »

Henry Hildebrandt, pasteur

Deux jours plus tard, une fillette est morte en Californie d’une méningite parce que ses parents, ayant fréquenté l’église de Hildebrandt, ne l’ont pas fait soigner à temps. D’anciens membres de la congrégation ont révélé que le pasteur et son entourage encouragent à refuser tous les traitements médicaux et à remplacer cela par la prière.

Moins d’un an plus tard, le pasteur a refusé d’aider les autorités à faire la lumière sur la mort d’une de ses nièces, survenue à peine deux heures après sa venue au monde. La fille de M. Hildebrandt a donné naissance à son bébé de manière prématurée, mais elle a refusé d’aller à l’hôpital sous les conseils de son père.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux