Photo : Assemblée nationale du Québec

Un tweet de Jean-François Lisée se retourne contre lui

Alors qu’il réagissait sur Twitter à un texte de la députée solidaire Ruba Ghazal, Jean-François Lisée s’est retrouvé dans l’embarras. La réponse de la députée a retourné la critique de l’ex-chef péquiste contre lui-même.

La députée de Mercier, Ruba Ghazal, née au Liban et immigrée au Québec lorsqu’elle avait 10 ans, a écrit une lettre publique pour raconter son expérience d’« enfant de la Loi 101 ». Jean-François Lisée a profité de l’occasion pour critiquer ce qu’il considère une lacune de ce texte : l’absence de l’obligation de maîtriser le français comme critère de sélection des immigrants. Bien qu’il soit maintenant chroniqueur à Radio-Canada, l’ancien chef du Parti québécois continue à faire la promotion des idées qu’il défendait lorsqu’il était en politique active.

Moins de quinze minutes après la publication du tweet de Lisée, la réaction de la députée est arrivée :

En effet, lors de son arrivée au Québec, Ruba Ghazal et sa famille ne parlaient pas le français. Donc, elle n’aurait pas pu s’établir ici et apprendre la langue de Molière si Jean-François Lisée avait pu appliquer son idée à l’époque.

Jean-François Lisée a été élu chef du Parti québécois en 2016 en proposant des mesures très strictes en termes d’identité. Puis, il a mené son parti à la pire défaite de son histoire le 1er octobre 2018.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux