Photo : Wikimedia Commons

Environnement : les jeunes caquistes incapables de faire bouger leur parti

Les jeunes caquistes, réunis en fin de semaine, ont demandé à leur parti de viser à ce que le Québec soit carboneutre en 2050. François Legault s’est montré plutôt tiède face à la résolution de son aile jeunesse, refusant de l’appuyer ou de la rejeter formellement.

Le premier ministre affirme attendre de voir si cela est possible avant de se prononcer, bien que d’autres partis politiques aient déjà adoptés une telle résolution dont Québec solidaire et le Parti libéral du Québec de Dominique Anglade. Plusieurs pays dans le monde ont mis de l’avant une cible semblable et ont amorcé leur virage écologique, comme la Norvège et le Royaume-Uni.

Malgré cette position de principe, rien n’a été dit sur la façon d’atteindre cet objectif. De plus, les jeunes caquistes sont restés silencieux sur les projets polluants mis de l’avant par leur parti, comme le projet GNL-Québec ou le troisième lien entre Québec et Lévis. 

Le ministre de l’environnement Benoit Charette devrait présenter le Plan pour une économie verte dans les prochaines semaines. Selon La Presse, les experts qui ont pris connaissance de ce qu’il contient juge qu’il est « complètement insuffisant » pour atteindre la cible de réduction des gaz à effet de serre pour 2030.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux