Photo: Daniele Levis Pelusi @yogidan2012

L’État québécois continue d’investir dans une mine de diamants déficitaire

Après une année 2019 déficitaire et une pause de six mois en raison de la pandémie, la mine de diamants de Stornoway Diamonds dans le Nord-du-Québec reprend ses activités. Cette relance est possible grâce à de l’argent neuf provenant de la Caisse de dépôt et d’Investissement Québec. Pourtant, plusieurs millions $ ont déjà été perdus dans l’aventure.

L’État québécois avance 19 millions $ sur les 30 millions $ nécessaires à la reprise des activités de la mine, par le biais de la Caisse de dépôt et d’Investissement Québec, qui détiennent des parts totalisant 51,9% de l’entreprise. En entrevue avec la Presse canadienne, le ministre de l’économie Pierre Fitzgibbon n’a pas fermé la porte à d’éventuels nouveaux investissements. De plus, une centaine de personnes perdront leur emploi définitivement en raison de la restructuration des activités. Avant la mise sur pause, la mine comptait environ 540 employés.

En 2019, la compagnie s’était placée sous la protection de la loi sur les faillites et avait reçu de l’aide de l’État. Pourtant, elle devait être l’exemple de la relance du Plan Nord, lancé par le premier ministre libéral Jean Charest et repris par les gouvernements de Pauline Marois, Philippe Couillard et François Legault. Depuis 2014, environ 500 millions $ d’argent public ont été investis dans la seule mine de Stornoway et près de 150 millions ont été perdus définitivement.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux