La Caisse incapable de garantir la construction de la station du REM à l’aéroport de Montréal

Même si elle fait partie du projet du Réseau express métropolitain (REM) depuis les tout débuts en 2016, la station prévue à l’aéroport de Montréal pourrait ne jamais voir le jour. La raison est simple : c’est la seule du réseau à être financée entièrement par des intérêts privés.

La pandémie de Covid-19 a provoqué une chute drastique du transport aérien et donc des revenus des aéroports. Ainsi, le bureau d’enquête du Journal de Montréal a découvert que cette baisse de revenus menace le projet de la station, puisque Aéroports de Montréal (ADM) n’aurait plus les moyens d’en financer la construction. Comme l’indiquait son président en juin dernier, ADM ne reçoit aucun soutien financier gouvernemental. On misait sur des revenus futurs pour financer la construction de la station. La Caisse de dépôt développe le projet du REM dans le but d’assurer un rendement sur ses investissements, comme le ferait un développeur privé. Comme elle n’a pas reçu de subvention pour cette station et qu’il n’est pas prévu dans son montage financier, la Caisse ne prévoit pas non plus son développement.


L’objectif initial du REM était double : offrir un lien rapide de la rive sud au centre-ville dans l’axe de l’autoroute 10 sud et un autre du centre-ville à l’aéroport. Le projet a été critiqué car il ne permettait pas une réduction importante de la circulation automobile et des gaz à effets de serre. Donc, en raison de l’incapacité du privé de remplir ses engagements et du montage financier effectué par la Caisse de dépôt, c’est la raison d’être du REM qui est menacée.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux