Legault sommé de rendre le transport à Montréal plus fluide

Le gouvernement Legault est pressé par la mairesse de Montréal Valérie Plante et par Québec solidaire d’adopter une loi pour accélérer les travaux du prolongement de cinq stations de la ligne bleue du métro dans l’Est de la ville.

Le prolongement de la ligne bleue est en ce moment freiné par les propriétaires des Galeries d’Anjou qui contestent le plan d’aménagement de la Société de transport de Montréal (STM) autour de la future station Anjou. Or, selon Québec Solidaire, il serait possible de régler ce problème en adoptant un projet de loi dès la rentrée parlementaire. 

« Ce qu’on veut c’est un projet de loi distinct, amendé très rapidement, là-dessus je pense que tous les partis vont s’entendre parce que tout le monde dit vouloir en finir avec ce projet. » a déclaré le député solidaire Vincent Marissal lors d’une entrevue avec la Presse canadienne. Si la loi est adoptée, les travaux commenceront comme prévu dès 2021, sinon le dossier pourrait prendre un retard d’environ trois ans.

Ce prolongement de la ligne bleue s’ajoute à l’achat de 300 autobus hybrides, l’annonce du segment de la « ligne rose » vers l’arrondissement de Lachine, et l’ajout de nouvelles lignes de bus express réalisé dans le mandat de l’actuelle mairesse Valérie Plante. De plus, le projet de développer le REM dans l’est de Montréal devrait être annoncé sous peu.


Aidez à faire entendre des idées différentes.
Faites un don à Majeur.

Nous publions chaque jour de nouveaux articles grâce à l’appui financier de centaines de Québécois et de Québécoises. Chaque don que nous recevons, qu’il soit grand ou petit, nous aide grandement. Faire un don ne prend qu’une minute, cliquez sur le bouton pour nous aider.


Ne manquez rien de Majeur!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir un résumé hebdomadaire sur les enjeux qui vous préoccupent.


Vous aimez nos publications?
Suivez Majeur sur vos réseaux sociaux